Site du secteur Val-de-Bièvre

L'Église catholique

L'Église catholique

en Val-de-Bièvre vous accueille...

en Val-de-Bièvre vous accueille...


Vous êtes ici > Accueil > Agir, servir, communiquer > Communication > L’Echo de St Paul. > Echo de Saint-Paul du 8 avril 2018

Echo de Saint-Paul du 8 avril 2018

Echo de Saint-Paul du 8 avril 2018

Christ est ressuscité, il est vraiment ressuscité !
Frères et sœurs, si la résurrection du Christ n’existait pas, le christianisme n’existerait pas ! Voici, de façon quelque peu directe, mais évidente au plan spirituel, ce qui fait qu’aujourd’hui, comme depuis plus de 2000 ans, des hommes et des femmes mettent leur vie dans les pas de Celui – le Christ- qui n’a cessé de dire : "Je suis la Résurrection et la Vie". Mais, comment y croire aujourd’hui dans notre monde sécularisé ?
Loin d’être un événement scientifique ou historiquement démontrable, la résurrection du Christ relève de la foi. Peu des gens, y compris les catholiques pratiquants semblent croire à la résurrection des morts et à la vie éternelle. Et pourtant, la foi chrétienne tient par la vérité du témoignage selon lequel le Christ est ressuscité des morts. Saint Paul le dit avec une grande force : « Mais si le Christ n’est pas ressuscité, vide alors est notre message, vide aussi notre foi. » (1 Cor 15, 14).
Ainsi donc, en célébrant avec joie la mort et la résurrection de notre Seigneur à Saint Paul, nous affirmons que Pâques n’existe pas en dehors de ce que nous vivons. Car, parmi nous, il y en a qui sont enfermés dans les tombeaux de la guerre et de la peur, de la solitude et de la désespérance, de la déception et de la révolte, de la haine et de la rancœur, de la maladie et de l’incertitude, du doute et du découragement.... Aujourd’hui, Dieu nous dit (Dieu me dit) : "Tu es vivant… mais tu n’es pas un vivant voué à la mort, mais un mortel promis à la Vie". C’est une invitation à l’espérance, à l’éveil, en nous et à travers nous, du pardon.
Oui, la foi en la résurrection n’est pas un poisson d’avril : c’est un événement attesté qui est au cœur du christianisme. Que la grâce du Ressuscité cloue en nous les trois R : rancœur, rancune et remords – en les transformant en trois P : prière, pardon et paix durant ce mois d’avril.

P. Alfred Kamwanga

Pour lire la suite de la feuille paroissiale, ouvrez le fichier joint.