Site du secteur Val-de-Bièvre

L'Église catholique

L'Église catholique

en Val-de-Bièvre vous accueille...

en Val-de-Bièvre vous accueille...


Vous êtes ici > Accueil > Agir, servir, communiquer > Communication > L’Echo de St Paul. > Echo de Saint-Paul du 15 octobre 2017

Echo de Saint-Paul du 15 octobre 2017

Echo de Saint-Paul du 15 octobre 2017

Dimanche 08 octobre, jeunes et adultes, se sont retrouvés pour prier et discerner ensemble les intuitions pastorales à mettre en œuvre durant cette année à Saint Paul.
Dans la continuité des résolutions du synode diocésain, nous avons réfléchi autour des décrets 15, 18, 19 -comme fil conducteur- qui accordent une place prépondérante aux jeunes et aux enfants au sein de nos communautés...
Quelle place laissons-nous aux enfants et aux jeunes dans notre service ou dans notre action pastorale en paroisse ? Telle est la question qui a orienté notre réflexion.
Sans y répondre directement, nous avons surtout évoqué des signes d’espérance et de joie qui peuvent nourrir ce temps de la rentrée : joie de voir une paroisse qui prie et qui essaie de vivre une véritable fraternité, joie de voir une paroisse qui se met au service des plus fragiles et qui cherche à rejoindre le plus grand nombre, joie d’un bon démarrage des activités paroissiales et de différents groupes etc.
Mais, tout cela n’occulte en rien les signes d’inquiétude épinglés auxquels il faut remédier : difficultés à recruter des animateurs dans les équipes d’animations (KT, aumôneries, accueil etc.), non implication des jeunes et des parents aux activités paroissiales etc. Bref, tout un chantier à travailler ensemble pour que notre communauté soit vivante.
Je tiens à remercier tous ceux et toutes celles qui ont participé à ce temps de réflexion. Merci également à mon frère Roger Djop qui a fait un grand travail pastoral à Saint Paul dont je perçois les fruits. Nous lui redirons nos fraternels remerciements à la messe du 12 novembre qui sera suivie d’un repas partagé et festif.
Ainsi, je vous demande de prier pour que nous puissions sortir d’une pastorale de la conservation, de l’entretien (on a toujours fait comme ça !) et entrer dans une pastorale résolument missionnaire.
Que Notre Dame du Rosaire féconde nos actions et toutes nos œuvres. Avec l’aide du Saint Esprit qu’elle unifie ses enfants dans ce désir de porter la joie de l’Évangile.
P. Alfred Kamwanga

Pour lire la suite de la feuille paroissiale, ouvrez le fichier joint