Site du secteur Val-de-Bièvre

L'Église catholique

L'Église catholique

en Val-de-Bièvre vous accueille...

en Val-de-Bièvre vous accueille...


Vous êtes ici > Accueil > Agir, servir, communiquer > Communication > L’Echo de St Paul. > Echo de Saint-Paul du 17 janvier 2016

Echo de Saint-Paul du 17 janvier 2016

Echo de Saint-Paul du 17 janvier 2016

Échos de Malte

Aux confins de l’orient et de l’occident méditerranéens, au sud de la Sicile, le petit archipel maltais occupe, depuis l’Antiquité, une position stratégique. Les apports démographiques furent multiples jusqu’à nos jours où Malte est devenu un avant-poste de l’émigration africaine, non loin de l’île italienne de Lampedusa..
Du 9 au 15 novembre 2015, 42 personnes participèrent à un pèlerinage organisé par le Service diocésain des pèlerinages, animé par Mgr Santier et le Père Djop, accompagnateurs spirituels. Simultanément, se tenait dans l’île une rencontre de chefs d’État du monde entier traitant de l’immigration.
Père Djop nous partage les temps forts de ce pèlerinage dont il précise les trois objectifs initiaux :

- Aller à la rencontre de Dieu sur les traces de saint Paul le missionnaire, annonciateur de la Bonne Nouvelle, mission qui est également la nôtre ;

- Nous mettre à l’école de la Charité avec l’ordre des Chevaliers de Malte, fondé au 11e siècle, et dont les missions évoluèrent au fil des ans : caritatives dans les premiers temps, défensives contre les musulmans au cours des Croisades et aujourd’hui de nouveau centrées sur leur vocation première de secours aux sinistrés des grandes catastrophes humanitaires ;

- Malte, lieu ancestral des migrations, nous invitait à prendre en compte les réalités de ces mouvements humains et à prier pour tous ceux qui, récemment encore, ont péri en mer.

De nombreuses rencontres ont ponctué notre séjour : soirée sur saint Paul animée par notre évêque, visite des lieux où vécurent les Chevaliers, rencontre avec les Sœurs de la Charité (branche des Filles de la Charité de France), entretien avec l’archevêque de Malte, rencontre avec un prêtre jésuite sur le thème de l’immigration qui évolue sensiblement ces temps derniers. Une baisse numérique des migrants est constatée dans l ’archipel où ils ne font que passer, rares sont ceux qui s’y installent, peu accueillis qu’ils y sont, sauf dans les emplois subalternes de la restauration. De nouvelles routes se dessinent.
Malte, ce sont 344 000 habitants, pas d’armée mais deux diocèses, avec 80% de chrétiens, dont 65% de pratiquants, très peu de musulmans, une seule mosquée. Notons la parfaite harmonie qui règne entre les communautés chrétienne et musulmane. Les nombreuses et imposantes églises à coupoles et les quelque 500 prêtres et religieux qui animent la vie chrétienne donnent le ton. Les Maltais sont très marqués par la spiritualité de saint Paul. Le visage de l’Apôtre est omniprésent, associé à celui de la Vierge Marie, la plupart des églises leur sont dédiées. Nous avons découvert , sous un climat serein, un peuple accueillant, fier de son histoire, de ses Chevaliers et de l’attrait touristique de son pays.
Ce pèlerinage fut aussi, pour nous tous, une inoubliable rencontre cosmique avec Dieu, une contemplation de sa Création, une relecture sur le vif de «  Laudato si  », une vraie source de spiritualité.

Pour lire la suite de la feuille paroissiale, ouvrez les fichiers joints.


Echo de Saint-Paul n°174