Site du secteur Val-de-Bièvre

L'Église catholique

L'Église catholique

en Val-de-Bièvre vous accueille...

en Val-de-Bièvre vous accueille...


Vous êtes ici > Accueil > Découvrir le secteur > Événements > Événements sur la paroisse Saint-Léonard à L’Haÿ-les-Roses > Réponses au Quiz de la TOP (Table ouverte paroissiale) 2018.

Réponses au Quiz de la TOP (Table ouverte paroissiale) 2018.

Réponses au Quiz de la TOP (Table ouverte paroissiale) 2018.

Un peu d’histoire… !

A l’occasion du goûter proposé dans le cadre de la TOP (Table ouverte paroissiale), quelques questions vous ont été posées, afin de tester vos connaissances sur l’histoire de la paroisse, de notre diocèse et de notre Eglise.
Voici les réponses.
Question 1 : La nouvelle église de L’Haÿ a une capacité d’accueil de :
-  Réponse A : 300 personnes
-  Réponse B : 500 personnes
-  Réponse C : 600 personnes
Bonne réponse : B (500 personnes).
La nouvelle église est élaborée par l’architecte l’haÿssien Jacques Bahon en 1972. Elle tient compte de la croissance de la population, proche de 30 000 habitants en cette période.

Question 2 : La maison du Moutier date du  :
-  Réponse A : 17ème siècle
-  Réponse B : 18ème siècle
-  Réponse C : 19ème siècle
Bonne réponse : Réponse A (17ème siècle).
Il s’agissait, à l’époque, d’une maison de campagne ou « folie » appelée La Source, appartenant en 1648 à la famille de Guillaume de Montholon, conseiller du roi Louis III. C’est lui qui fait construire cette longue maison prolongée alors par deux bâtiments d’ailes et une chapelle privée. Les jardins s’étiraient en terrasses au flanc de la colline jusqu’à la Bièvre. En 1895, elle est achetée par Paul de la Soudière. Six de ses enfants y sont nés. En 1902, l’on envisage d’y installer la mairie. En 1940, elle devient propriété des Sœurs de Saint-Vincent de Paul, qui la transforment en école d’apprentissage pour jeunes filles. En 1946, les Bénédictins s’y installent et lui donnent le nom de « Moutier ». Elle deviendra propriété de l’évêché et cure de la paroisse Saint-Léonard.

Question 3 : L’ancien curé de L’Haÿ, le père Emile, était originaire du  :
-  Réponse A : département de l’Aude
-  Réponse B : département de la Haute-Garonne
-  Réponse C : département de l’Ariège
Bonne réponse : Réponse C (Ariège).
Le père Emile Genès est originaire d’un petit village de l’Ariège et repart dans sa région natale après avoir quitté L’Haÿ. Il devient curé de Pamiers (ville natale notamment du musicien Gabriel Fauré). Aujourd’hui, il est retraité.

Question 4 : Le P. Jean-Luc Mairot a été curé à L’Haÿ
-  Réponse A : de 2000 à 2006
-  Réponse B : de 2001 à 2008
-  Réponse C : de 2002 à 2009
Bonne réponse : Réponse B (de 2001 à 2008).
Jean-Luc Mairot fut d’abord vicaire du père Emile Genès de 1999 à 2001 avant d’en devenir curé de septembre 2001 à août 2008.

Question 5 : La chapelle Sainte-Louise date de (débuts des travaux) :
-  Réponse A : 1934
-  Réponse B : 1936
-  Réponse C : 1939
Bonne réponse : Réponse B (1936)
La chapelle Sainte-Louise est construite grâce à l’aide des Chantiers du Cardinal fondés en 1941 par le cardinal Verdier, archevêque de Paris (1929-1940). L’Haÿ-les-Roses est alors une petite ville de 7 000 habitants ; le quartier du « Tonkin » est en pleine croissance. Les travaux débutent en 1936. La chapelle consacrée à Louise de Marillac (fondatrice des Filles de la Charité avec saint Vincent de Paul) est consacrée le 17 octobre 1938 par le cardinal Verdier.

Question 6 : L’association Saint-Léonard est la plus vieille association de L’Haÿ. Elle date de  :
-  Réponse A : 1920
-  Réponse B : 1926
-  Réponse C : 1928
Bonne réponse : Réponse B (1926).
L’association Saint-Léonard est créée le 7 février 1926. Elle met en place plusieurs activités en direction de la jeunesse (clubs, école privée jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, patronage, puis camps et colonies de vacances à partir de 1954), ceci dans le cadre de la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905. Elle organise aussi une kermesse annuelle, transférée du jardin du Moutier au 11 avenue A. Briand en 1977. De nouveaux statuts sont élaborés en 1980 et en 1988, elle s’installe dans ses nouveaux locaux. Le curé est de droit président de l’association.

Question 7 : Les premiers moines bénédictins sont arrivés sur notre paroisse  :
-  Réponse A : Eté 1944
-  Réponse B : Eté 1946
-  Réponse C : Eté 1947
Bonne réponse : Réponse B (été 1946)
Les premiers Bénédictins à s’installer à L’Haÿ, dans leur habit noir de moine, sont les pères Jean de Féligonde, le frère Odilon, le père Hadelin et le père Donatien. Nous sommes en juin 1946. Le 7 juillet 1946, arrivent à leur tour quatre jeunes novices. La petite communauté s’installe d’abord au Château Rouge, puis dans la Maison La Source.

Question 8 : Le premier évêque du Val-de-Marne fut  :
-  Réponse A : Robert de Provenchères
-  Réponse B : François Frétellière
-  Réponse C : Daniel Labille
Bonne réponse : Réponse A (Robert de Porvenchères)
Robert de Provenchères (1907-1992), originaire de Moulins (Allier) est nommé évêque de Créteil le 9 octobre 1966 et est ordonné le 20 novembre suivant. Il exerce ses fonctions jusqu’en 1981. Mort le 16 mars 1992, il est, comme le veut la tradition, enterré dans sa cathédrale. Son frère, Charles (1904-1984), sera archevêque d’Aix-en-Provence à partir de 1945.

Question 9 : Les cloches de notre église ont été baptisées en 1868 :
-  Réponse A : Caroline Louise et Louise Henriette
-  Réponse B : Chantal et Louise Marie
-  Réponse C : Marie Cécile et Claire Louise
Bonne Réponse : Réponse A (Caroline-Louise et Louise-Henriette)
Les deux cloches sont superposées. La petite, placée en haut se nomme Caroline Louise, pèse 210 kg et sonne le do dièse. La deuxième, placée en bas, se nomme Louise Henriette, pèse 374 kg et sonne le la.

Question 10 : Saint Léonard fut le compagnon de :
-  Réponse A : Clovis
-  Réponse B : Charlemagne
-  Réponse C : Saint Louis
Bonne réponse : Réponse A (Clovis)
Clovis est d’abord un soldat qui accompagne Clovis dans ses campagnes et, comme lui, se convertit au christianisme au lendemain de la bataille d’Alésia contre les Alamans (496). Il bénéficie de l’instruction de saint Rémi, archevêque de Reims.

Question 11 : Les séminaires ont été créés au :
-  Réponse A : Au 16ème siècle (concile de Trente)
-  Réponse B : Au 19ème siècle (concile Vatican I)
-  Réponse C : au 20ème siècle (concile Vatican 2)
Bonne réponse : Réponse A (16ème siècle).
Les séminaires n’existent pas au Moyen Âge. Les prêtres sont formés « sur le tas », de façon souvent superficielle. A partir du 16ème siècle, le développement du protestantisme, ainsi que les critiques virulentes formulées contre l’Eglise (Erasme, Rabelais, …) obligent l’Eglise à considérer sérieusement la formation des prêtres. Le concile de Trente (1545-1563) demande la création d’un séminaire par diocèse, autrement dit d’un établissement spécialisé pour la formation sacerdotale. Il faut plusieurs décennies avant que chaque diocèse ait son séminaire mais l’élan est donné.

Question 12 : La vieille église de L’Haÿ a été incendiée au
 :
-  Réponse A : au 17ème siècle (guerres de Louis XIV)
-  Réponse B : en 1871 (Guerre de 1870)
-  Réponse C : En 1916 (Guerre de 14-18)
Bonne Réponse : Réponse B (1871).
C’est au cours de la Guerre de 1870-71 contre les Prussiens que l’église de L’Haÿ est incendiée. Le village est vidé de ses habitants, qui ont fui, terrorisés ; la municipalité se réfugie à Paris.

Question subsidiaire. Voici aujourd’hui la composition de l’EAP : Antoine KIEN, Père ARMEL, Père DONAT, Père CHEDLI, Martine CHEVALIER, Sophie HASQUENOPH, Martine LAQUIEZE, Thérèse BATTISTINI, Olivier TARJOT, Michel ANTALIK, Didier PROGNON.
Quel est l’intru ?
Réponse  : L’intru est Martine LAQUIEZE, qui n’est autre que la sous-préfète de L’Hay !